GUIDE PEDAGOGIQUE

 

ASST / SATW

BASE DE GUIDE PEDAGOGIQUE

ou "Classeur du maître"

http://asst.epfl.ch

Version du document en pdf (33k)

Avant-propos du président de la Commission Histoire des Techniques.

 

Introduction: la présente notice est destinée aux enseignants ou enseignantes qui désirent utiliser le matériel pédagogique disponible sur le site internet de la SATW / ASST. Grâce aux suggestions qui suivent et aux principes de travail définis, il est possible pour une maîtresse ou un maître de classe d'initier un débat enrichissant. Les auteurs se permettent également d'attirer l'attention des maîtres de langues allemande et française sur la possibilité d'employer les textes dans les versions de la langue à apprendre, ou sous formes de thèmes et de versions lorsque les textes figurent dans les deux langues.

 

L'Idée de ce mode d'emploi est de faciliter la vie d'enseignants qui désirent employer ces nouveaux thèmes afin de les présenter à leurs classes.

 

La Commission Histoire des Techniques de l'Académie Suisse des Sciences Techniques est convaincue que les vies de pionniers et les thèmes d'études techniques proposés sur son site technique sont porteurs et motivants pour des jeunes élèves. Aussi a-t-elle préparer la présente notice car l'intention de l'Académie est de s'appuyer sur le réseau de bonnes volontés d'enseignants professionnels. Si les enseignants en question sont convaincus par ce nouveau vecteur d'enseignement, alors le réseau d'appui des auteurs ou des correspondants de l'Académie peut se mettre en place et l'ensemble du système est alors actif. C'est notre intention, et en cela ces outils que sont les vies de pionniers pour les thèmes présentés sur internet s'animent pour susciter des rencontres entre générations et spécialités afin que, tous ensembles, nous découvrions la technique !

 

 

Lausanne, le 2 mars 2000,

Le président de la Commission, Professeur EPFL Léopold Pflug

[email protected]

 

 


 

 

Partie A: "VIES DE PIONNIERS".

Affiches biographiques sur des personnalités scientifiques renommées.

 

Le "produit":

Présentées sous forme d'affiches format A0, les vies de douze scientifiques suisses et internationaux sont présentées en quatre corps de textes principaux (4 volets comme "vie, choix des études, carrière et réalisations" en 1000 mots ou davantage). Ces affiches sont ornées de l'effigie de la ou les personnalités et d'une illustration dessinée à la main d'un élément fondamental de leur oeuvre. Plusieurs niveaux de travail individuel ou en groupe sont alors possibles (du plus simple au plus élaboré):

 

Appui: la SATW / ASST tente de mettre sur pied un réseau d'appui pour la mise en œuvre de ces campagnes pédagogiques, il s'agit de correspondants régionaux ou des auteurs des affiches. Les dites affiches sont disponibles sur le site internet au format pdf et en html. Chaque collège ou gymnase peut accéder depuis son lieu de travail informatique au serveur hôte de l'EPFL (http://asst.epfl.ch - attention: ne pas écrire www !). De plus, les formats papiers A0 peuvent être commandés pour vingt francs pièces auprès de "[email protected]". Sur demande la SATW / ASST peut offrir quelques exemplaires gratuits aux institutions qui en font la requête expresse et motivée.

 

A1. Présentation "descendante" classique: lecture individuelle par les élèves (20 minutes).

Introduction par le correspondant de la SATW / ASST:

3 minutes d'introduction épistémologique;

exemple: cas de la vie et des recherches d'Einstein, tout en faisant référence aux carrières des autres chercheurs scientifiques qu'ont été Dufour, Rosalyn Yalow ou Ruzicka, même Stucky, 3 minutes.

Présentation par l'auteur des affiches ou le correspondant de la SATW / ASST:

L'un des auteurs (ou l'un des correspondants régionaux) présente aux élèves l'objectif d'une affiche et son concept, 10 minutes.

Présentation du concept de relativité par le maître de classe:

courte présentation de 5 minutes.

Débat mené par le maître de classe:

induire un dialogue d'idées.

 

Evoquer un élément puis l'autre ...

"Vocational training", quel métier ? qui est encore en train de choisir sa voie ?

Tout en restant le plus neutre possible, il n'est pas question de "vendre" une filière de formation.

 

Exemple de méthode de dialogue:

1. qui choisit encore ?

2. sciences ou pas sciences ?

3. laisser ceux qui s’expriment d'abord, puis revenir sur ceux qui ne manifestent aucun intérêt ...

 

Le but étant de faire remonter la vision de la technique dans l'échelle des valeurs personnelles des élèves.

 

A2. "exposé individuel" sur la vie de ces chercheurs par une ou un élève à ces camarades de classe (1 heure de préparation - devoirs à la maison -, 15 minutes d'exposé).

 

 

A3. travaux de groupes: sur la base de trois à cinq affiches présentées la première demi-heure par le maître / si nécessaire par l'un des auteurs, puis répartition dans les groupes de chaque affiche à analyser (6 minutes chacune), suivre un questionnaire thématique de questions semi-ouvertes à ouvertes (pendant la deuxième moitié de la première heure) en groupe de trois à cinq élèves pour répondre aux questions qui seront présentées par ces mêmes groupes dans la dernière demi-heure du cours aux autres élèves. Les dernières quinze à vingt minutes de la deuxième heure étant consacrées à un tour des vocations et discussions entre élèves.

Questions (1 à choix par thème dans l'ordre, d'abord traiter cette question pour chacun des quatre thèmes, puis revenir sur les autres questions s'il reste du temps):

 

SCIENCES

  • Quels sont ces domaines qui sont mentionnés ?
  • Connaissez-vous d'autres applications de ces domaines ?
  • A quoi les comparer de nos jours ?

 

HISTOIRE

  • Quel contexte de l'époque a été porteur pour les activités de ces personnes ?
  • Que se passait-il d'autre dans des domaines techniques différents au même moment ?
  • Pourquoi devait-on effectuer ces missions ?
  • Qui était intéressé aux résultats atteints par ces personnalités ?

 

LE JEU DES DIFFERENCES

  • Pourrait-on refaire la même chose de nos jours ?
  • A quoi pourrait-on comparer ces activités ?
  • Qui fait ce genre de travail ?

 

MOTIVATION

  • Quelle est la motivation d'étudier de ces chercheuses -rs ?
  • Quel plaisir en ont-ils retiré ?
  • Peut-on parler de leur motivation ?
  • Quels sont les fruits du succès ?

 

 

A4. conception d'une affiche semblable, conçue selon le même plan par les élèves (faut-il un manuel de soutien contenant les "recettes" de conception ?).

 

A5. Original: travail sous forme de "séminaire de rédaction définitif" des nouvelles affiches prévues dans la commande de l'ASST aux auteurs en classe (une ou deux à la fois par classes), avec travail des élèves pour la rédaction définitive des textes et les dessins; découpage et assemblage graphique avec l'assistance de l'un des auteurs. (compter une demi-journée pour deux affiches p. ex.).

Appui à cette conception: à titre d'exemple les recettes de cet atelier d'écriture sont facilitées par la division en 4 thèmes de la présentation d'une biographie et le nombre de mots ou signes désirés; les sources bibliographiques et les modes de représentation graphiques désirables peuvent être indiqués par les auteurs ou les membres du réseau d'appui de la SATW / ASST.

Formation de formateurs: noter que la formation d'enseignannt-e-s du domaine peut justement s'appuyer sur ces exercices; c'est d'ailleurs l'une des origines de cette démarche (professeur Dr. Karl Frey, Dr. Angela Frey-Eiling, Professeur Beat Fürer) qui ont déjà plus de cent vingt affiches de ce type à leur actif. Il faut également noter que ces affiches actuellement encadrées peuvent faire l'objet d'une exposition sur demande.

 


 

 

Partie B: "THEMES".

Aperçu de la technique en Suisse.

 

Le "produit":

Un livret "électronique" (support proposé: internet) que chaque classe peut éditer selon le plan de contenu ou la forme qu’elle désire. Ce livret contiendra en première phase six présentations d’objets techniques notables suisses (ponts, usines, bâtiments, etc. - texte de 1000 mots en 5000 frappes environ). Chaque collège ou gymnase peut accéder depuis son lieu de travail informatique au serveur hôte de l'EPFL (http://asst.epfl.ch - attention: ne pas écrire www ! - et réalise ses livrets puis chaque élève, ou groupe d’élèves, assemble son exemplaire en papier. L'ensemble des données est disponibles au format word, ou html sur le serveur internet.

 

 

Plusieurs niveaux de travail individuel ou en groupe sont alors possibles (du plus simple au plus élaboré):

 

B1. information "descendante" classique: lecture individuelle d’un dossier thématique par les élèves (20 minutes);

 

B2. "exposé individuel" sur la vie de ces chercheurs par une ou un élève (ou groupe d’élèves) à ses (respectivement leurs) camarades de classe (1 heure de préparation - devoir à la maison), 15 minutes d'exposé;

 

B3. travaux de groupes: sur la base des fiches thématiques (6 thèmes disponibles en français ou en allemand) présentées la première heure par le maître et les représentants de la SATW / ASST, suivre un questionnaire thématique (pendant la première moitié de la deuxième heure) en groupe de trois à cinq élèves pour répondre aux questions qui seront présentées par ces groupes dans la dernière demi-heure du cours aux autres élèves de la classe. Photos et illustrations incluses.

 

B4. conception d'une présentation thématique semblable, conçue selon le même plan par les élèves (faut-il un manuel de soutien contenant les "recettes" de conception ?).

 

B5. Concours d’été sous forme de "propositions de rédactions" des 12 prochaines présentations prévues avec travail des élèves pour la rédaction définitive des textes et les dessins; examen par un jury SATW / ASST et professeurs de gymnases (récompenses: prix de trois cents francs et/ou stages dans des instituts universitaires) découpage et assemblage graphique des dossiers retenus avec l'assistance des correspondants régionaux de la SATW / ASST, ou des auteurs des approches thématiques.

 

 

Exemples de questions:

 

SCIENCES

Schématiser les domaines qui sont mentionnés.

Connaissez-vous d'autres applications de ces domaines que celles qui sont mentionnées ?

A quoi les comparer de nos jours ?

 

HISTOIRE

Quel contexte de l'époque a été porteur pour ces activités ?

Que se passait-il d'autres dans des domaines différents au même moment ?

Pourquoi devait-on effectuer ces travaux ?

Qui était intéressé aux résultats atteints par ces travaux ?

 

LE JEU DES DIFFERENCES

Pourrait-on refaire la même chose de nos jours ?

A quoi pourrait-on comparer ces activités ?

Qui fait ce genre de travail ?

 

MOTIVATION

Quelle est la motivation d'entreprendre ces opérations ?

Quelle amélioration de leurs conditions en ont retiré les acteurs ?

Peut-on parler de motivation de départ ?

Quels sont les fruits du succès ? au niveau social ? économique ? technique ?

Liens vers les Ecoles

Ecole polytechnique de Paris : http://www.polytechnique.fr/infoEcole/historique/brevehistoire.html

EPFL, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne : www.epfl.ch

EPFZ, Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich : http://www.ethz.ch

PSI, Institut Paul Scherrer : http://www.psi.ch

 

Note du 2 mars 2000, rédaction des instructions: Antoine Wasserfallen.

mailto:[email protected]

 

 

 
copyright © 1999 ASST.